Annonces de Monsieur le Premier Ministre Edouard PHILIPPE et suite des échanges avec les gilets jaunes de ma circonscription.

Annonces de Monsieur le Premier Ministre Edouard PHILIPPE et suite des échanges avec les gilets jaunes de ma circonscription.

Je salue les annonces faites ce jour par le Gouvernement. Après de nombreuses consultations
et en première réponse à ces trois semaines de contestations, Monsieur le Premier Ministre Edouard
PHILIPPE a annoncé les mesures suivantes :

- La suspension des différentes hausses de taxes (hausse taxe carbone, rattrapage essence-
diesel, électricité et gaz) pour une durée de six mois,

- Un temps de concertation sur les territoires pour redéfinir notre politique fiscale et
identifier de nouvelles mesures d’accompagnement nécessaires au pouvoir d’achat des
Françaises et des Français,

- La suspension de la réduction des dispositifs fiscaux sur le gazole non routier pour nos TPE
et PME,

- La suspension des nouvelles modalités du contrôle technique.

Ces mesures ne résolvent pas tout. Elles ne sont pas les réponses définitives aux protestations légitimes de milliers de Françaises et Français sur nos territoires et n’ont pas la prétention de l’être.
Elles sont les bases d’un nécessaire retour au dialogue apaisé et constructif qui doit avoir lieu dans notre pays, dans nos régions, dans nos départements, dans nos communes.
Les habitantes et les habitants de ma circonscription, les partenaires sociaux, les élus locaux, les associations, et les responsables de l’ensemble des partis politiques du département seront consultés par mes soins au travers de plusieurs ateliers. Je m’y engage et en prends toutes les responsabilités qui y incombent. Il en va de mon rôle de représentant de la République Française, et dans la continuité de mes travaux ainsi que de ma méthode de travail.
Avec plusieurs de mes collèges parlementaires, nous avons transmis en début de semaine une note à l’intention de Monsieur le Premier Ministre Edouard PHILIPPE évoquant les propositions suivantes :

- la mise en place d’une prime mobilité-travail, à destination des actifs des territoires peu
denses uniquement les années où le prix du baril serait très élevé. Celle-ci serait financée par une hausse de la fiscalité des ménages les plus aisés soit par une augmentation des impôts de la dernière tranche ou par la refonte totale du barème de l’impôt sur le revenu,
- le plafonnement des salaires dans les autorités et agences de l’Etat, conditionné au fait que les gilets jaunes cessent leurs manifestations durant le temps de concertation,
-la création d’un conseil de 100 citoyens tirés au sort et représentatifs sur le modèle irlandais, ainsi qu’une grande consultation citoyenne sur le modèle des votations suisse.
Je souhaite également que certaines de mes propositions issues de mes travaux parlementaires sur la politique familiale soit reconsidérées par l’exécutif gouvernemental à l’image du rétablissement de la prime de naissance au 7ème mois de grossesse, du versement des allocations familiales dès le premier enfant et que le calcul des différentes aides ait lieu sur l’année N-1 ou N.
Nous devons collectivement trouver les meilleures solutions pour répondre aux préoccupations des Françaises et des Français. Les réponses apportées devront impérativement concilier justice sociale et transition écologique.

Articles connexes

Close