Audition de Marie-Laure Denis, Présidente de la CNIL - Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés en Commission des Affaires Sociales.

Audition de Marie-Laure Denis, Présidente de la CNIL - Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés en Commission des Affaires Sociales.

Audition de Marie-Laure Denis, Présidente de la CNIL – Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés en Commission des Affaires Sociales.

Nous avons auditionné Marie-Paule Denis, Présidente de la CNIL en Commission des Affaires Sociales, je l'ai ainsi interrogé sur l'application Tous Anti Covid et la cybersécurité.

Cette application utilisant la technologie du traçage numérique est basée sur la géolocalisation. Elle consiste à installer une application sur son portable pour prévenir toutes les personnes, dans un périmètre défini par Bluetooth, qu’un individu est porteur du covid-19.
Le suivi des personnes infectées constitue à cet effet une réponse inefficace et dangereuse. Outre le fait que le Gouvernement ne parvienne toujours pas à mettre en place un outil opérationnel techniquement et respectueux de nos libertés, cette application pose des interrogations en terme de fuite de données de santé. Je pense à la fuite massive de données de santé qui s’est produite la semaine dernière et sur laquelle vous avez été saisie. Ce sont les données de santé de 500.000 personnes dont 1700 militaires qui se sont retrouvées sur des forums accessibles via les moteurs de recherche les plus basiques. Les données de santé mais pas que : les numéros de sécurité sociale, les adresses postales ou encore les numéros de portable.

La mise en ligne de ces données constitue manifestement une violation de la vie privée et une atteinte grave aux droits des personnes concernées. Aussi, bien que l’objectif de l’application Tous Anti Covid soit de limiter la propagation du covid19 et de maîtriser les chaînes de contaminations, cela ne doit pas se faire au détriment de nos libertés fondamentales.

 

Articles connexes

Close