Covid-19 : nouvelles mesures de soutien et d'accompagnement pour les entreprises

Covid-19 : nouvelles mesures de soutien et d'accompagnement pour les entreprises

Covid-19 : nouvelles mesures de soutien et d’accompagnement pour les entreprises

Communiqués de presse

Objet : Nouvelle mesures de soutien et d’accompagnement pour les entreprises dans le cadre du covid-19

 

Monsieur le Ministre de L’Economie et des Finances, Bruno LEMAIRE et Monsieur le Ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald DARMANIN ont annoncé les nouvelles mesures suivantes pour accompagner et soutenir les petites entreprises :

  • les entreprises sans salariés ou les indépendants seront désormais éligibles à l’aide complémentaire du Fonds de Solidarité, allant jusqu’à 5000 euros.
  • Les retraités qui sont contraints de travailler pour compléter leurs retraites seront également éligibles au Fonds de solidarité et pourront demander une aide allant jusqu’à 1500 euros. E
  • les charges fiscales et sociales des entreprises de moins de 10 salariés des Mois de Mars, Avril et Mai, qui ont du fermer sur décision administrative, seront exonérées. Pour les chefs d’entreprises qui ont continué à payer leurs charges pendant la fermeture seront soit remboursées, soit dédommagés avec déduction sur les prochaines charges à payer.

Je me félicite de ses nouvelles annonces, dont j’avais évoqué la possibilité dans deux courriers envoyés au Ministère de l’Economie et des Finances les 14 Avril et 24 Avril dernier, et qui émanent d’une forte attente de la part des entreprises de nos territoires.

Il s’agit là d’une bonne décision et un engagement fort pour nos territoires ruraux et nos petites entreprises qui subissent de plein fouet la crise sanitaire et la fermeture administrative de leurs commerces. Le report des charges ne leur aurait pas permis de reprendre dans de bonnes conditions et ne faisait qu’alimenter leurs inquiétudes depuis le début de la crise quand à la pérennité de leurs commerces.

De même, je salue la décision d’accorder les aides aux retraités les plus précaires. Ils sont encore nombreux à travailler pour compléter leurs revenus sur nos territoires et il est nécessaire de les soulager financièrement afin de ne pas creuser les inégalités.

 

Guillaume Chiche 

Articles connexes

Close