Invité de BFM TV Direct

Invité de BFM TV Direct

Invité de BFM TV Direct

"Organiser le ciblage des personnes atteintes du Covid-19 pour en faire le signalement à leur entourage social, c'est ouvrir la voie à une ségrégation, à l'exclusion des personnes contaminées.
Quelle est la prochaine étape ? On leur interdit l'accès au marché ou au supermarché ?

Je m'interroge sur la mise en place et la gestion d'une telle application sur nos territoires.
Je suis député d'un département rural, les Deux-Sèvres, où les zones blanches sont nombreuses. La fracture numérique et l'appropriation des outils sont de vrais problèmes.

Individualiser l'exercice des libertés avec le tracking, est une atteinte à notre Nation, une mise en cause du caractère égalitaire de la loi. Que faisons nous du droit à l'oubli pour les personnes vivant avec le VIH ou ayant déclaré par le passé une pathologie cancéreuse ?

En temps de crise et de peur, il n’existe pas de volontariat lorsqu’un gouvernement vous incite moralement à installer une application StopCovid. Au mieux, c'est une consigne, au pire du chantage, mais en rien du volontariat. "

 

Articles connexes

Close