Le Plan Tourisme dévoilé par le Premier Ministre Edouard Philippe

Le Plan Tourisme dévoilé par le Premier Ministre Edouard Philippe

Le Plan Tourisme dévoilé par le Premier Ministre Edouard Philippe

Communiqué de presse

Objet : Plan Tourisme annoncé par le Premier Ministre, Edouard Philippe

Monsieur le Premier Ministre, Edouard Philippe a annoncé la mise en place d’un plan tourisme de 18 milliards d’euros pour soutenir les entreprises du secteur hôtellerie-restauration- tourisme :

  • Le Fonds de solidarité restera disponible jusqu'à la fin de l'année 2020. Il sera élargi aux entreprises de plus grande taille : celles qui ont jusqu'à 20 salariés et jusqu'à 2 millions d'euros de chiffre d'affaires. L'aide versée pourra aller jusqu'à 10 000 euros.
  • Un prêt garanti par l'Etat, appelé "le prêt garanti Etat saison"sera mis en place. Les conditions seront plus favorables que celles du prêt garanti Etat classique.
  • L'enveloppe des prêts tourisme de Bpifrance sera portée de 250 millions à 1 milliard d'euros.
  • Les banques se sont engagées à systématiquement proposer aux PME du secteur du tourisme un report des mensualités de leur prêt sur douze mois et non plus simplement sur les six mois comme aujourd'hui.
  • Les cotisations sociales patronales dues entre mars et juin seront exonérées. Cette exonération sera prolongée tant que la fermeture administrative durera. De plus, un crédit de cotisations de 20 % des salaires versés depuis février sera accordé aux entreprises pour accompagner la reprise d'activité.
  • Les entreprises du secteur vont pouvoir recourir au chômage partiel dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui, jusqu'à la fin du mois de septembre 2020. Au delà, le chômage partiel restera ouvert si les activités reprennent trop lentement, dans des conditions qui seront, le cas échéant, revues.
  • La date de réouverture des cafés et restaurants sera fixée lors de la semaine du 25 mai. Dans les départements classés verts, leur réouverture est envisagée le 2 juin.

Ces mesures vont permettre à nos cafés, hôtels et restaurants de reprendre leurs activités dans de meilleures conditions et ainsi éviter les licenciements économiques ou les procédures de sauvegarde. Indispensables à la vie de nos villes et villages, je reste néanmoins vigilant sur la continuité du chômage partiel pour la pérennité des entreprises et des emplois. Selon la reprise économique des différents établissements, une prolongation au-delà du mois de Septembre devra être envisagée.

 

Guillaume Chiche 

Articles connexes

Close