Projet de Loi Climat et résilience : des mesures fortes attendues pour préparer l'avenir et améliorer le quotidien des françaises et des français

Projet de Loi Climat et résilience : des mesures fortes attendues pour préparer l'avenir et améliorer le quotidien des françaises et des français

Projet de Loi Climat et résilience : des mesures fortes attendues pour préparer l’avenir et améliorer le quotidien des françaises et des français

Communiqué de Presse

 

Examen du Projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets

 

L’examen du projet de loi pour lutter contre le dérèglement climatique a débuté hier en séance et se terminera le 16 avril prochain. Dans le cadre des débats, M. Guillaume Chiche a déposé des amendements visant notamment à encourager la sensibilisation à la préservation de notre environnement dès le plus jeune âge, à favoriser l’économie locale dans la commande publique, accompagner et inciter les citoyennes et citoyens à utiliser les transports les moins polluants (vélo, covoiturage, transports en commun), valoriser et encourager les projets et structures de l’économie sociale et circulaire, et préserver l’économie locale.

Les attentes de la société sont grandes pour limiter notre impact sur l’environnement, en témoigne les travaux engagés par la Convention Citoyenne pour le Climat. Il est ainsi nécessaire de prendre de vraies mesures pour protéger notre cadre de vie, préparer l’avenir et améliorer le quotidien des françaises et français.

Dans cette perspective, M. Guillaume Chiche porte des amendements pour :

  • Favoriser l’économie locale dans le cadre de la commande publique en incitant les décideurs locaux à utiliser la commande publique pour réduire son impact environnemental et bilan carbone, mais aussi pour en faire un vrai levier de soutien à l’emploi et l’économie.
  • Réduire les gaz à effet de serre et inciter à utiliser des moyens de transport doux ou partagés, en généralisant et en améliorant le forfait mobilité durable, en favorisant les plans interentreprises et intra-entreprise (covoiturage, ramassage des salariés en bus, vélo) dans le cadre des plans de mobilité, créer une prime « à la mobilité durable »  et élargir les champs d’utilisation de la prime à la conversion aux autres solutions de mobilité territoriales vertueuses : prime à l’achat d’un vélo à assistance électrique, vélo cargo, vélo pliant ou service vélo, abonnement aux transports en commun, à un service d’autopartage, de covoiturage, et enfin mener des actions de sensibilisation dès l’enfance à la pratique du vélo.
  • Intégrer des associations de personnes en situation de handicap au sein du comité partenaire des transports afin que l’ensemble des usagers des transports en commun soient représentés.
  • Maintenir un équilibre entre la lutte contre l’artificialisation des sols, le développement économique local et la construction de logements neufs en assurant notamment la prise en compte des spécificités locales et les besoins en développement des collectivités territoriales.
  • Former tous les élèves et étudiants à la nécessité d’une consommation sobre et durable, et prévoir un temps de participation à des activités liées à des projets de protection de l’environnement pour les familiariser à l’éco-citoyenneté.
  • Mettre en place une expérimentation pour une durée de trois ans d’un chèque alimentaire bien manger pour que les françaises et les français puissent bénéficier d’un dispositif d’aide alimentaire avec une alimentation de qualité.
  • Encadrer progressivement la publicité portant sur les produits nocifs pour le climat, et interdire les écrans publicitaires numériques dans l’espace public.

L’urgence climatique et sociale n’attend pas. La France peut relever ces défis si l’ensemble des acteurs se mobilisent pour engager une véritable transition écologique. Cela appelle des politiques publiques ambitieuses pour aboutir à un texte adapté à la réalité de nos territoires, et le plus équilibré possible entre préservation de l’environnement, protection de la biodiversité, et développement économique.

Articles connexes

Close