Proposition de Loi visant à renforcer le droit à l'avortement adoptée en 3ème lecture

Proposition de Loi visant à renforcer le droit à l'avortement adoptée en 3ème lecture

Proposition de Loi visant à renforcer le droit à l’avortement adoptée en 3ème lecture

Aucune femme ne devrait avoir honte d’avorter. Il s’agit d’un droit humain aussi fondamental qu’inaliénable : celui pour chaque femme de disposer de son propre corps.
Nous ne pouvons plus tolérer que des femmes soient contraintes de se rendre à l’étranger pour faire une IVG ou qu'elles doivent supplier une ou un professionnel/lle de santé pour avorter.
Le droit à l’avortement doit être un droit réel et effectif pour toutes les femmes. Avec cette proposition de loi nous demandons :
- l'allongement des délais légaux de 12 à 14 semaines
- l'autorisation des sages-femmes à pratiquer une IVG instrumentale
- la suppression de la double clause de conscience
La proposition de loi a été adoptée en 3ème lecture à l'Assemblée nationale, avec 46 voix pour et 13 contre. Une grande victoire pour les droits des femmes ! Cette proposition de loi vient renforcer le droit à l’avortement des femmes en facilitant son accès sur notre territoire. Bravo et merci à toutes les personnes qui se sont mobilisées.
La proposition de loi doit passer une dernière fois au Sénat le 16 février prochain et votée définitivement le 23 février.
Retrouvez mon intervention pour défendre cette proposition de loi dans l'hémicycle :

Articles connexes

Close